dimanche 11 juin 2017

Frères et soeurs sans rivalité #Eviter d'enfermer un enfant dans un rôle

Aujourd'hui je vous parle une nouvelle fois du recueil "Frères et sœurs, sans rivalité", écrit par Adele Faber et Elaine Mazlish!
J'aborde de nouveau le thème des étiquettes mais cette fois ci dans le cadre de la fratrie!

Je commence tout de suite par une "erreur" que j'ai faite pendant des années...!
Lorsqu'un conflit éclatait entre deux enfants, et que l'un d'entre eux tapait l'autre, je me dirigeais spontanément vers l'"agresseur" en premier (sauf urgence!). Ce n'est qu'en second lieu que je m'adressais à l'agressé...!
Or, en faisant cela je risquais d'enfermer l'"agresseur" dans un rôle :(.
La lecture de "Frères et sœurs, sans rivalité" m'a fait grandement réfléchir et revoir les choses autrement.Il arrive à Titouan de faire mal à son frère de façon volontaire. Je m'efforce alors de m'adresser en premier à Loup ("Oh, ça fait mal de se prendre un coup!", "Oh, tu as été surpris!"). Ce n'est qu'ensuite que je discute avec Titouan, que je mets des mots sur ce qu'il vit à ce moment-là et sur comment, à son avis, il aurait pu faire autrement.
Cela me demande encore un effort car, comme vous l'aurez sans doute compris, ce n'est pas spontané chez moi!! Mais le fait est que, avec cette réaction, je ne risque pas d'enfermer mes enfants dans un rôle. D'autre part, cela m'oblige à ne pas réagir à chaud! (Et croyez-moi ce n'est pas facile lorsque l'on voit son bébé avoir mal ou avoir peur...!)

Voici un autre exemple, une autre anecdote. Lorsque j'ai partagé ma deuxième échographie avec ma mère, celle-ci s'est adressé à Titouan en lui disant "Oh, bientôt tu seras le "grand"!".
Heureusement, mon fils n'y a pas vraiment prêté attention et je me suis, quant à moi, empressée de rectifier le tir. Hors de question que Titouan devienne le "grand" alors qu'il aurait pu rester le "petit" (si on va par là..), si nous n'avions pas eu de second enfant...
Non, Titouan n'allait pas devenir "grand frère". Il allait avoir un frère. Grosse nuance vous en conviendrez!!
Loup n'est d'ailleurs pas son "petit" frère même s'il sait qu'il est le plus âgé et qu'ils sont frères! D'ailleurs, nous parlons surtout d'eux en mentionnant avant tout leur prénom! : "Loup a l'air d'aimer ça lorsque tu lui lis une histoire!", etc.
Bref, chez nous, pas de petit ou de grand mais simplement deux enfants et c'est déjà pas mal ;)!

Et il y a tout un tas d'autres d'étiquettes possible dans une fratrie, comme le bourreau/la victime par exemple! Vous en voyez d'autres?

Pour finir, je partage avec vous le "pense-bête" élaboré par Adele Faber et Elaine Mazlish.

Ne laissez personne enfermer un enfant dans un rôle

Ni ses parents:
Au lieu de: "Jean, as-tu caché la balle de ton frère? Pourquoi es-tu toujours aussi méchant?"
Dites: "Ton frère veut qu'on lui rende sa balle."

Ni l'enfant lui-même:
Jean: "Je sais que suis méchant."
Vous: "Tu es aussi capable d'être gentil."

Ni ses frères et sœurs:
La sœur: "Jean, tu es méchant! Papa, il ne veut pas me prêter son ruban gommé!"
Vous: "Essaie de lui demander autrement. Tu seras peut-être étonnée de voir comme il peut être généreux."

Si Jean fait mal à son frère, occupez-vous du frère sans attaquer Jean.
Vous: "Ça doit faire mal. Tu veux que je frotte doucement? Jean a besoin d'apprendre à s'exprimer avec des mots, pas avec ses poings!"

Prenez soin de vous et à tout bientôt :).

mercredi 31 mai 2017

Ce mois-ci #Mai 2017

J'espère que vous avez passé un joli mois de Mai!!

Ce mois-ci a été bien rempli chez nous!
- mes 32 ans!,
- Titouan et Loup de plus en plus complices,
- Titouan qui s’extasie devant les progrès de son frère,
- Loup qui rit (presque) toute la journée!! Et les meilleurs sourires sont ceux qu'il nous adresse le matin, à son réveil ♥♥,
- un premier atelier d'éveil à l'anglais pour Titouan,
- une journée au Parc floral,


- une journée à la ferme et cueillette de Gally,





- de jolies rencontres "IEF"!,
- du temps en famille et entre amis,
- des visites d'ateliers d'artistes,
- du temps à ne rien faire (ouf ;)!),
- de la danse, de la musique, de l'aquarelle, du dessin, des gommettes,
- Titouan qui découvre l'argile et qui adore!!,


- du temps à pâtisser et cuisiner ensemble,
- la fin officielle -enfin il semblerait!- d'un co-allaitement,
- beaucoup de lectures mais aussi de visionnage de documentaires animaliers qui nous amènent à de chouettes conversations avec notre "grand" garçon!
- Loup qui attrape de mieux en mieux, discute beaucoup beaucoup et se tourne tranquillement sur le côté :).

Mais ce mois a aussi commencé, pour nous,..aux urgences! Titouan s'est coupé en passant trop près d'un  meuble, juste sous l’œil, et il a fallu le recoudre. Rien qu'un petit point..mais c'était une grande première pour nous!
C'est dans ces moments un peu critiques que, parfois, notre éducation "positive" se révèle sous son meilleur jour. Alexandre et moi avons été ému par notre petit garçon qui a su accueillir avec bienveillance les émotions qui le traversaient. Il a pu les nommer sans en avoir peur. Il m'a tenu la main, m'a dit qu'il était inquiet et qu'il avait mal.
Je suis sûre que tout s'est très bien passé parce qu'il a pu nous dire ce qu'il ressentait, parce qu'il savait que nous allions le soutenir. Je pense que notre écoute lui a rendu les choses plus faciles à vivre..Et que nous avons un enfant bien courageux!

Cinq jours plus tard nous avions rendez-vous avec une infirmière pour l'ablation du fil. Cette fois, Titouan nous a bien fait rire!!
Alors que l'infirmière lui demande de regarder l'horloge afin de pouvoir avoir accès plus facilement à son bobo, celle-ci lui dit: "Tiens, regarde l'horloge et dis-moi quelle heure il est!"
Titouan regarde un peu septique la pendule puis répond sans (presque) hésiter: "Euuh...Il est l'heure de partir!!"
Éclats de rires de nous deux ;)! Aaah mon fils!!

Et un dernier petit mot pour la route:
Titouan m'enlace et me dit "Ma petite chérie à moi!!"
Je lui dis alors: "Ah tu sais je suis la petite chérie de Papa..:)"
Titouan réfléchit quelques secondes puis s'exclame : "Oooh la petite chérie de papa à moiii!!"
Hihi!!

Je vous souhaite un joli mois de Juin!!

jeudi 18 mai 2017

Sur ses étagères (& co) #3 ans

Cela fait bien longtemps que je n'ai pas pris le temps de vous montrer ce qu'il y avait sur les étagères de Titouan!
J'en profite aussi pour partager avec vous les jeux (et autres) qui se trouvent dans notre salon.

Sur les étagères de sa chambre, il y a...:
- des lettres rugueuses,
- des cloches musicales,
- un globe terrestre,
- un Tangram,
- un puzzle octogonale Grimm's,
- un puzzle "oiseau",
- les coffrets "Mon coffret Montessori des animaux" et "Mon coffret Montessori du monde",
- un puzzle "Chiffres",
- quelques pièces issues du jeu "1,2, 3" de Ravensburger,
- "Bahuts malins" de SmartGames,
- des fruits en bois à découper.

Régulièrement, les activités tournent.
Dans sa chambre il y a aussi des jeux bien entendu! Ses préférés du moment? Son train en bois et des "Duplo"! Sans oublier une couronne "cerf" ;)!
Je pense vous faire une visite de la chambre à la rentrée!




Dans le salon...:
J'ai essayé, du mieux possible, d'adapter notre salon aux nouveaux besoins de Titouan. Si celui-ci joue beaucoup dans sa chambre (il peut y jouer seul 1h/1h30), il a aussi grand plaisir à investir le salon.
Il y a d'abord un petit buffet à sa hauteur. Sur le dessus, notre table des saisons. Régulièrement, Titouan déplace les petits personnages, ajoute ou enlève un petit trésor, etc. 
Tous les tiroirs/placards du meuble lui sont consacré: arts créatifs dans l'un, jeux de société dans l'autre, etc.
Je vous parlais de son petit coin d'artiste, ici. Et de nos jeux de société, .

En ce moment, il joue souvent aux voitures, aux poupées et aux animaux. Et tout cela se trouve dans notre salon!
Une étagère blanche est à la disposition de Titouan, avec de nombreuses activités et jeux qui lui plaisent beaucoup.
En ce moment, sur l'étagère du salon il y a:
- "Le coffret Montessori des lettres rugueuses de Balthazar",
- un puzzle "grenouille",
- le jeu "Moza Boo",
- un jeu d'association sur le thème des papillons,
- un puzzle "papillon",
- des cartes et des figurines sur le cycle de la vie du papillon,
- un panier avec des voitures,
- un bac avec des animaux.
Là encore, les activités changent régulièrement et selon les intérêts de Titouan.


Un autre bahut est ensuite réservé à la musique. Un bac contenant plusieurs cds est à sa disposition, ainsi que ses instruments de musique. Il aime beaucoup écouter "Bulle et Bob" mais ce qu'il préfère ce sont "nos" cds de jazz.
Enfin, plusieurs casiers de notre bibliothèque lui sont réservés. Et, comme nous n'avions pas assez de place pour tous ses livres, nous avons ajouté trois petites étagères murales qui peuvent contenir pas mal d'albums. (Et il va falloir en mettre de nouvelles dans sa chambre...!!)
Je vous montre, (dès que je peux!), les espaces bibliothèque de notre chez nous!

Voilà pour la petite visite! À bientôt :)

samedi 13 mai 2017

Il y a un an...

Voilà trois mois que nous sommes une famille de 4...!
Comme vous le savez peut-être, j'appréhendais un peu l'arrivée d'un second enfant. Je me disais que Titouan risquait de se sentir trahit notamment.
Alors, comment s'est passé pour nous, nos premiers jours? Et maintenant?

La rencontre entre Titouan et Loup a été absolument idéale et tellement touchante. Nous ne pouvions espérer meilleure réaction de notre aîné!
Quant à moi, j'ai été toute retournée quand j'ai revu Titouan après mon accouchement! Il me paraissait si grand et si changé!! Je ne m'y attendais absolument pas!
Puis, nous sommes rentrés à la maison. Titouan était aux petits soins pour son frère. En revanche, il était très en colère après moi. Très en colère surtout parce que je l'avais laissé deux nuits...Et même s'il avait été prévenu et que nous avons verbalisé, il a probablement trouvé la situation très injuste...ce que nous comprenions bien!
Il m'a fallu gérer d'importantes crises de colère les tout premiers jours. Je l'ai écouté, j'ai pleuré (eh oui les hormones post-accouchement ça n'aide pas ;)), il a crié, beaucoup.
Et les choses se sont calmées petit à petit.

Au jour d'aujourd'hui, Titouan est toujours plus à fleur de peau qu'avant la venue de Loup. Mais il s'exprime. Il nomme sans soucis ses émotions. Il sait qu'il peut ressentir tout cela. Il sait même qu'il peut être très très en colère contre moi et que je l'aimerais toujours. L'album "Mon amour" a été lu,  relu et rerelu, pendant une période!
Il y a régulièrement des moments de "trop plein d'émotions". Et en même temps il y a tellement de joie, de vie et de rires à la maison! L’enthousiasme de Titouan est si contagieux :)!
Notre garçon grandit et change si vite! Il est incroyablement attentionné et cela m'émeut toujours autant. Il nous touche, nous fait rire, nous pousse à devenir de meilleurs parents, chaque jour.

Loup a pris sa place de la façon la plus naturelle et la plus douce possible. C'est un bébé serein et souriant dont nous sommes, tous les trois, absolument fan!!
Une belle complicité est en train de voir le jour entre nos deux enfants, et c'est beau à voir! 
Titouan s'assure toujours que son frère aille bien. Il lui "lit" des histoires. Il lui chante des chansons aussi. Il remarque ses progrès. Il lui tire la langue et s'amuse de voir que Loup fait de même. Ils se sourient longuement. Ils s'échangent des "arrreuh". C'est adorable ♥♥.

Notre nouveau rythme s'est mis en place avec beaucoup de facilité. Et ce, surtout parce que le papa a choisit d'être encore plus présent à la maison! Il part au travail vers 17h30 et nous sommes donc toute la journée ensemble! Ainsi, cela nous permet des moments à 4, des moments en tête-à-tête avec chacun de nos enfants, des moments seuls, etc. C'est une chance que je mesure chaque jour!

Bref, cette nouvelle vie à 4 est pleine d'émotions. Parfois elle est épuisante! Mais elle est surtout remplie de moments merveilleux et tendres. Cette vie à 4 me plait tant!!
Aujourd'hui Loup, il y a un an tout pile, tu avais choisi de venir te nicher par surprise au creux de mon ventre...quelle idée tout à fait fantastique tu avais eu là!!




dimanche 30 avril 2017

Ce mois-ci #Avril 2017

En ce mois d'Avril, chez nous, il y a eu...
- Titouan en week-end chez ses grands-parents..avec, en prime, une sortie au Jardin d'acclimatation,
- des sorties aux Buttes Chaumont, au square, etc.
- le premier barbecue de l'année!
- Titouan qui dessine/découpe/colle/assemble...bref faire des bricolages bien créatifs!
- une tortue au square...!
- un nouvel enthousiasme pour le "Kinetic sand",
- du dessin (beaucoup!), des gommettes, etc.
- des microbes...beaucoup...et pour tous!,
- Titouan qui s'exclame "Je suis fier! Je suis fier" après avoir réussi un mur d'escalade,
- une chasse aux oeufs et un goûter de Pâques,
- un petit garçon qui commence à aimer se déguiser,
- un pique-nique au bois de Vincennes,
- du temps à observer les insectes et à jardiner,
- Loup qui nous offre de magnifiques sourires, prononce ses premiers "arreuh" et essaie d'attraper,
- de nouvelles rencontres non-sco,
- un temps "Lecture de contes" à la bibliothèque,
- Et bientôt trois mois en compagnie de cet adorable petit Loup! Bébé si calme, si serein et si présent à la fois ❤❤.





Et chez vous?
Je vous souhaite un joli mois de Mai!

dimanche 23 avril 2017

Frères et soeurs sans rivalité #Les disputes

Voilà plusieurs jours sans articles..la faute aux microbes ;)!
J'espère que, de votre côté vous allez bien.
Aujourd'hui, je vous parle à nouveau de "Frères et sœurs sans rivalité"!

Parce que les mésententes sont inévitables, Adèle Faber et Elaine Mazlish se sont bien sûr penchées sur l'épineuse question des disputes dans la fratrie (ou, pour élargir, entre enfants!).

Je résume ici leur pensée et je vous partage leur "pense-bête".

Alors, comment régler les disputes?

Niveau 1. Chamailleries normales.
1. Pensez à vos prochaines vacances.
2. Dites-vous que vos enfants font une expérience importante dans le domaine de la résolution de problème.

Niveau 2: La situation se dégrade. L'intervention d'un adulte pourrait être utile.
1. Reconnaissez leur colère: "Vous avez l'air furieux l'un contre l'autre!"
2. Reflétez le point de vue de chacun des enfants: "Ainsi, Sara, tu veux continuer à tenir le chiot, parce qu'il vient juste de s'installer dans tes bras...Et toi, Benoît, tu trouves que tu as aussi le droit d'avoir ton tour."
3. Décrivez le problème avec respect: "C'est une situation difficile. Deux enfants mais seulement un petit chien."
4. Manifestez votre confiance dans la capacité des enfants à trouver une solution qui leur convient mutuellement: "Je vous fais confiance pour trouver une solution qui sera équitable pour chacun de vous...et équitable pour le chien."
5. Quittez la pièce.

Niveau 3: Situation qui pourrait devenir dangereuse.
1. Informez-vous: "Est-ce une bagarre pour jouer ou une vraie bagarre?" (Les bagarres pour jouer sont permises. Les vraies bagarres ne le sont pas.)
2. Rappelez-leur la règle: "On peut jouer à se battre si tout le monde est d'accord." (Si ça n'amuse plus l'un des deux, ça doit cesser.)
3. Si le jeu est trop rude selon vous...: "Vous êtes peut-être en train de jouer, mais je trouve ça trop rude. Vous devez trouver une autre activité."

Niveau 4: Situation définitivement dangereuse! Intervention indispensable de la part d'un adulte.
1.  Décrivez ce qui se passe: "Vous êtes tous les deux très en colère l'un contre l'autre!"
2. Séparez les enfants: "Ce n'est plus prudent d'être ensemble. Il vous faut une période de calme. Vite, toi dans ta chambre, et toi dans la tienne!".

N'hésitez pas à mixer un peu tout cela et d'aviser, de personnaliser en fonction de la situation.
Je vous propose un exemple concret qui se passe en structure d'accueil et qui se situe un peu à cheval de toutes les situations évoquées plus haut. On notera le jeune âge des enfants, ce qui explique mon implication (tout aussi imparfait soit-elle ;)!)

Situation:
Je suis avec un petit groupe d'enfants âgés de 2 à 6 ans.
Camille (2 ans) et Sacha (3 ans 1/2) se disputent très fortement un légo. Camille s’apprête à griffer Sacha. Et Sacha serre les dents et les poings.
J'interviens en arrêtant le geste de Camille et en m'exclamant: "Stop!".
Je reconnais leur colère: "Je vois deux enfants très en colère".
Camille et Sacha s'exclament vigoureusement: "Oui!!!". 
Je décris la situation: "Je vois deux enfants qui veulent le même jouet". La tension commence déjà à s'apaiser. "Vous allez me dire chacun votre tour ce qui se passe pour vous. Sacha tu commences."
Sacha, en colère: "Camille elle me prend le légo qui est long! Mais moi j'en ai besoin pour faire un avion!"
Moi: "D'accord Sacha, je comprends." Puis, m'adressant à Camille: "Et toi Camille? Que se passe-t-il pour toi?"
Camille: "Bah moi aussi je veux faire un avion!!".
Moi: "D'accord, je vois. C'est un problème qu'on a là! Il y a deux enfants mais pas assez de légos longs pour faire deux avions.."
Je les laisse réfléchir. L'ambiance est nettement moins "électrique" entre les deux jeunes enfants.
Moi: "Comment est-ce qu'on peut faire quand on veut un objet mais que quelqu'un d'autre l'a entre les mains?"
Camille: "On lui demande.."
Moi, m'adressant à Camille: "Penses-tu que si tu lui demandais, Sacha voudrait bien te prêter le légo?"
Camille demande à Sacha...
Sacha: "Non! moi je veux faire un avion!"
Je m'adresse alors à Sacha: "Sacha, comment pourrions-nous faire alors?" Silence.
Lucien (5 ans), qui avait observé la scène depuis le début, prend part à la conversation:
"Moi je sais! On pourrait partager le nombre de légos en deux! Comme ça, ils en auraient chacun le même nombre!"
Moi: "Oh, ça c'est astucieux Lucien! C'est une solution!"
Moi: "Vous en voyez d'autres Camille et Sacha?"
Sacha, lumineux et fier: "Ah oui moi je sais! Je vais faire un bateau! Comme ça j'ai pas besoin des mêmes pièces! Et Camille elle peut faire un avion!"
Moi: "Waouh! Quelle chouette idée!! Ça te convient Camille?"
Camille, heureuse: "Oui!!!"
Les deux enfants se remettent chacun à leur construction tranquillement :).

Et chez vous? Comment gérez-vous les disputes des enfants?

lundi 10 avril 2017

Livre: Le potager d'Alena

Pour son troisième anniversaire, Titouan a reçu un superbe album, écrit et illustré par Sophie Vissière:
"Tous les matins, en allant à l'école, je passe devant un champ, chaque fois différent..."
Au fur et à mesure, on découvre l'évolution du champ et les gestes d'Alena, la maraîchère.
Du potager au marché, le jeune enfant découvre le travail de la terre, le vrai.
Les illustrations me font un peu penser à celles de Junko Nakamura (je vous en parlais ici)! Et me séduisent tout autant!
Un album qui donne envie de jardiner :)!






























À tout bientôt!